Mercredi 23 Août 2017
Commentaires

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Optoma UHD550X ou le cinéma 4K à portée de toutes les bourses

par jcs
le 12/08/2017 à 08:41

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Logiciels : la mise en conformité peut coûter très cher aux entreprises

Dimanche 3 Novembre 2013
La BSA - The Software Alliance révèle que les actions judiciaires menées contre les entreprises françaises utilisant des logiciels sans licence a rapporté 465 000 euros rien que sur le premier semestre. Un sacré pactole. 

L'utilisation de logiciels sans licence peut coûter cher aux entreprises. Certains l'ont malheureusement appris à leurs dépens. L'une d'elle a, par exemple, dû débourser 110 000 euros pour payer l'amende et se mettre en conformité avec la législation. "L'utilisation de logiciels sans licence est encore très répandue en France" déplore François Rey, Président du comité France de la BSA.

Sur les premiers mois de l'année, l'utilisation de logiciels non-conforme a, en effet, coûté 465 000 euros aux entreprises françaises. C'est 25% de plus qu'en 2012. Ce montant représente par ailleurs plus de 10% du montant collecté en Europe (4,5 millions d'euros). Et parmi les entreprises récalcitrantes, ce sont celles situées à Paris (250 000 euros) et près de Nantes (100 000 euros) qui ont du s'acquitter des plus fortes sommes. Pourtant, ces deux régions affichent des taux de non-conformité inférieurs à la moyenne nationale (34 et 36%, contre 37% pour la moyenne nationale). 

Pour faciliter la mise en conformité des entreprises et leur permettre d'instaurer un véritable système de gestion des actifs logiciels, la BSA propose depuis le mois de juin sur son site Web un guide pratique dédié. "Les entreprises ne doivent pas oublier que les logiciels légaux sont plus fiables et sécurisés, et permettent une meilleure productivité, précise François Rey. De plus, gérer leurs actifs logiciels permet aux entreprises d’améliorer leur efficacité et de réduire les risques".
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse