Mardi 28 Mars 2017

Windows Server 2016 : les 7 principales nouveautés

Vendredi 26 Août 2016
transtec s'est penché sur les améliorations et nouveautés de Microsoft Windows Server 2016 dont la disponibilité est imminente. Et voici ce qu'il faut retenir : 
  • Nano Server. Les installations Windows-Server requéraient jusqu'ici toujours beaucoup de ressources indépendamment du domaine d'utilisation concerné. Désormais, avec le Nano Server, Windows Server 2016 propose par exemple la possibilité d'installer un hôte Hyper-V tout en utilisant seulement 500 Mo de capacité de stockage. Cette variante d'installation est nettement plus légère et plus conviviale grâce à une fréquence de mise à jour et au nombre de patches requis plus réduits.
  • Windows Defender pour Server, une fonction intégrée qui protège le serveur directement après son installation. Si une entreprise souhaite utiliser un autre logiciel de protection pour son serveur, une simple commande suffit pour retirer rapidement Windows Defender. Pour des raisons de sécurité, le recours à cette fonction constitue cependant toujours la première démarche importante, surtout si l'on sait qu'il existe encore toujours des serveurs Windows absolument non sécurisés.
  • Storage Spaces Direct. Avec Server 2016, Storage Spaces Direct est maintenant disponible en tant qu'extension des espaces de stockage existants. Le principe est analogue à celui de VMware Virtual SAN, à savoir l'utilisation de disques locaux dans un cluster de virtualisation à titre de stockage pour les machines virtuelles en évitant par là la mise en place d'infrastructures SAN complexes.
  • Hyper-V comporte de nombreuses optimisations et nouveautés. Par exemple, PowerShell Direct sur un hôte Hyper-V permet à présent d'administrer des machines virtuelles indépendamment des réglages du réseau et du firewall de celles-ci. En outre, il sera possible d'ajouter des cartes réseaux et de la mémoire à une machine virtuelle même en cours de fonctionnement. Microsoft répond ainsi à un souhait exprimé depuis très longtemps par les clients. Et enfin, la nouvelle fonction « Nested Virtualization » permet d'exploiter des services virtualisés dans un environnement virtuel déjà existant.
  • Container. La technologie de conteneurs est la nouveauté essentielle de Windows Server 2016. En effet, les utilisateurs peuvent utiliser aussi bien des conteneurs Windows Server compatibles avec le logiciel Docker que des conteneurs Hyper-V. En termes simples, des conteneurs sont des systèmes isolés qui mettent des applications à disposition. Les conteneurs utilisent des ressources de l'hôte, telles que système d'exploitation, bibliothèques ou mémoire de travail et démarrent ainsi bien plus vite que les machines virtuelles classiques. Le déploiement d'environnements de développement, de test et de production s'effectue lui aussi beaucoup plus simplement et rapidement à l'aide de conteneurs.
  • Azure Stack fait également partie des nouveautés. Le produit permet de créer un réel Cloud hybride avec les outils intégrés par Microsoft et de mettre à disposition des services IaaS et PaaS. Un environnement Azure-Stack tourne indépendamment du Cloud public Azure et du Cloud privé dans le réseau local, mais peut échanger des données avec les deux ou mettre à disposition des services communs dans un Cloud hybride.
  • Cluster Rolling Upgrade. Server 2016 autorise désormais une mise à niveau de Windows Server 2012 R2 vers Windows Server 2016 sans interruption de service. Ceci est possible du fait que le cluster peut être utilisé sur deux niveaux fonctionnels différents.
Outre ces nouveautés Windows Server 2016 comporte également des modifications au niveau des éditions et des licences. Ainsi, les éditions Standard et Datacenter sont fondamentalement différentes au niveau des fonctionnalités incluses.  

En plus de ces deux éditions, il y aura également l'édition Essential limitée à 25 utilisateurs ou 50 appareils. Celle-ci propose seulement une fonctionnalité de base et devrait représenter une alternative de solution économique pour les petites entreprises. La modification la plus importante dans le cas de la licence est que celle-ci ne sera plus calculée en fonction du nombre de processeurs mais bien du nombre des coeurs.

Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse