Samedi 21 Janvier 2017

Les solutions de SAM doivent évoluer d'urgence !

Jeudi 8 Décembre 2016
Les logiciels sont aujourd'hui l'essence des entreprises et leur gestion pose souvent problème. Les DSI se doivent donc de savoir s'ils en achètent trop, si leur utilisation est conforme et s'ils les protègent correctement des cyber-attaques. Et pour cela, il y a des solutions de SAM (Software Asset Management). 

Bien que les solutions de gestion des actifs logiciels (SAM) fassent l'objet d'une forte adoption en entreprise (selon un rapport publié récemment par Flexera Software), les risques de sécurité et la tendance massive à la migration vers le cloud transforment la définition du SAM, rendant ainsi l'évolution de ces solutions indispensable. "Nous sommes passés de ressources informatiques tournant sur des appareils sur site à des actifs exposés aux risques de l'Internet, souvent virtualisés, ou tournant dans le cloud (et donc hébergées sur des infrastructures comportant leurs propres coûts et risques), explique Ray Wang, analyste en chef et fondateur de Constellation Research. Les missions traditionnelles des solutions SAM sont trop limitées. Elles doivent désormais être élargies pour permettre aux entreprises de gérer leurs coûts et risques compte tenu de l'évolution des infrastructures informatiques". 

La plupart des entreprises utilisent, en effet, aujourd'hui un mélange d'applications sur site, virtualisées et cloud. Ce qui rend les solutions SAM traditionnelles obsolètes. Elles sont incapables de gérer les coûts et risques d'environnements complexes combinant postes de travail, datacenters et cloud.

Dans son rapport sur les tendances du SAM, Flexera Sofware révèle que :
  • pour près de trois quarts (73 %) des entreprises, la majorité (80 %) des applications pour postes de travail tourne sur Microsoft Windows.
  • Le pourcentage ci-dessus devrait être réduit à 64 % dans les deux prochaines années.
  • 39 % des organisations affirment qu'au moins un quart de leurs applications sont virtualisées.
  • dans 20 % des organisations, plus d'un quart des applications sont en mode SaaS.
  • 47 % des entreprises ont des applications dans un cloud public, 84 % dans des cloud privés.
  • 29 % des organisations assurent une supervision constante de leurs systèmes afin de repérer les logiciels n'étant pas sous licence ou non autorisés pour des raisons de sécurité.
Jusqu'à présent, les solutions SAM étaient spécialisées dans l'optimisation des dépenses autour d'applications pour postes de travail, mais aujourd'hui, ces logiciels peuvent être hébergés sur des datacenters, des équipements intelligents ou des services de cloud hybrides. "Ils augmentent par ailleurs les risques pour les entreprises, comme celui qu'une faille soit exploitée par des pirates", souligne Tom Canning, vice-président des solutions et de la stratégie d'entreprise chez Flexera Software. Les outils SAM doivent donc évoluer ! 
SQ 250-300 HP
Les 10 derniers articles
Services
  • Canon Maxify
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse