Jeudi 19 Octobre 2017

Les établissements financiers changent d’attitude face au cloud, passant de “jamais !” à “comment ?"

Jeudi 15 Décembre 2016
Une étude menée par Celent pour Colt, révèle que l’engouement pour les services cloud sur les marchés financiers a atteint un tel niveau au cours des 18 derniers mois que le cloud est en passe de devenir le principal modèle pour certaines fonctions clés. Les acteurs du secteur font désormais davantage confiance à la sécurité, à la stabilité et à la fiabilité des environnements cloud.

D'après cette étude, l’adoption du cloud est principalement motivée par quatre facteurs :
  • le renforcement de la réglementation (MiFID II ou Dodd-Frank, etc.),
  • la pression des coûts,
  • les incertitudes macroéconomiques (le Brexit, l’économie chinoise, etc.),
  • l’essor des FinTech.
Ces facteurs influencent inégalement les acteur des marchés financiers :
  • les "acheteurs" qui font désormais le plus souvent appel à des solutions sur mesure et aux solutions hébergées, y compris pour le management des transactions. Le modèle cloud est plus attractif pour les hedge funds car ils ont besoin de développer des analyses rapidement.
  • les "vendeurs" qui, même s'ils sont plus attachés à la maîtrise de leurs systèmes, explorent désormais les options apportant optimisation des pratiques et réduction des coûts. De nombreuses entreprises ont déjà mis en place un système hybride : le cloud privé pour leurs ressources stratégiques, et le cloud public pour leurs applications moins sensibles.
  • les "fonctions métiers" qui ont aussi une influence certaine sur l’adoption du cloud. Parallèlement à la migration plus répandue des données non stratégiques et non propriétaires vers un environnement cloud, celle des fonctions de front-office et des informations propriétaires ou clients est en retard. Mais tout cela est en train d’évoluer à mesure que les établissements prennent confiance dans les performances et la sécurité du cloud. 
"Les freins à l’adoption du cloud ne tiennent plus à une défiance vis-à-vis de la technologie, mais à la façon de déployer avec succès une solution conforme aux réglementations, constate Brad Bailey, Directeur de recherche chez Celent. Dans bien des cas, le cloud public est désormais plus sûr que les systèmes sur site et nous voyons les établissements financiers changer d’attitude face au cloud, passant de “jamais !” à “comment ?”" .

Parallèment à cela, un autre besoin fait son apparition : celui d’une meilleure connectivité réseau pour l’accès aux environnements cloud sécurisés. Un accès cloud dédié privé est, en effet, plus adapté aux besoins des institutions financières, offrant de meilleurs niveaux de débit, de latence, de performances et de sécurité.

Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse