Jeudi 23 Mars 2017

Les environnements virtualisés servent la rapidité d’intégration des entreprises lors d’une fusion-acquisition

Mercredi 21 Décembre 2016
Tous les départements des entreprises qui vivent une restructuration sont confrontés à des défis de taille qui pèsent sur les épaules de la DSI, tenue de faciliter la transition. Les systèmes et processus tels que l’’administration des systèmes, le contrôle des dépenses l’exploitation, d’encadrement des pratiques BYOD et la sécurité, sont tous des casse-tête potentiels pour les équipes IT, mais de nombreux aspects peuvent être résolus en virtualisant certaines parties de ces systèmes. Philippe Labaste, Directeur commercial France chez Dell Cloud Client Computing, explore les problématiques IT d’une entreprise qui se transforme et les réponses que peut apporter l’utilisation stratégique d’environnements de postes virtualisés.

La priorité dans de telles situations est de veiller à ce que les utilisateurs aient accès aux systèmes courants rapidement. Un des principaux atouts des environnements de postes virtualisés est le déploiement de systèmes parfaitement opérationnels dès le premier jour, avec des communications qui fonctionnent et l’accès garanti aux systèmes de toute l’organisation recomposée.

Flexibilité et adaptation rapide aux changements

La flexibilité est une notion centrale pour les systèmes IT. Cela prend du temps pour planifier et finaliser l’intégration des systèmes d’une organisation restructurée, mais l’accès aux données stratégiques doit être immédiat. Certains changements pourront être mis en œuvre en plusieurs étapes sur une période de temps prolongée. Même après le déploiement de nouveaux systèmes, les équipes IT d’une organisation en pleine mutation peuvent se sentir sous pression quand on les sollicite à répétition pour apporter des changements aux environnements de production de nouveaux utilisateurs, aux protocoles d’accès et de sécurité.

Les technologies de virtualisation de postes de travail ou des applications permettent d’accélérer le déploiement et de faciliter l’administration d’applications à partir d’un point central pour de nombreux terminaux. Cette flexibilité d’administration allège la « charge » des équipes IT devant mettre en œuvre de nouveaux systèmes, tant au début du processus qu’ultérieurement.

La virtualisation des clients s’inscrit dans le prolongement de la tendance vers les « espaces de travail numériques » où l’accès aux applications nouvelles et anciennes est activé via des pages web dynamiques accessibles à partir de terminaux fixes et mobiles.

Maîtrise des coûts

Pour que les entreprises bénéficient des synergies d’une organisation post-fusion, les dépenses d’exploitation et d’investissement doivent être surveillées et contrôlées de près tout au long du processus d’intégration. Les environnements de postes virtualisés sur la base d’une infrastructure standard peuvent être reconfigurés ou réaffectés à répétition sans induire de dépenses d’investissement supplémentaires. De plus, les clients ayant procédé à des déploiements fréquents de virtualisation des postes de travail confirment des réductions conséquentes des tâches d’administration sur la durée, si bien que des ressources IT peuvent être affectées à de nouvelles initiatives tout en gardant le contrôle des dépenses d’exploitation.

Réduction des risques de déploiement

Les équipes IT peuvent hésiter à vouloir adopter une nouvelle technologie dans une période de bouleversement, surtout les petites équipes avec des compétences plus généralistes. L’utilisation d’appliances hyperconvergées et préconfigurées peut être un moyen simple et prévisible de déployer rapidement des applications et des postes de travail virtuels sans recourir à des compétences IT spécialisées.

Cette facilité et cette rapidité de déploiement permettent aux entreprises d’envisager la virtualisation client comme un instrument tactique, à utiliser au besoin, pour créer un environnement de clients hybride. Ainsi, les plans IT d’une organisation peuvent gagner en flexibilité, avec les aspects prioritaires traités rapidement, et les systèmes anciens stables reportés à une date ultérieure. Plus la confiance dans la virtualisation des postes grandit, plus son utilisation pourra être généralisée dans l’organisation.

Protection de la nouvelle organisation combinée

La sécurité devient une priorité dès que les utilisateurs de la société rachetée disposent d’un accès rapide et de systèmes parallèles d’authentification. La virtualisation des clients permet d’autoriser un accès sous contrôle aux systèmes stratégiques sans aucun compromis de sécurité des systèmes. L’administration centralisée et rationalisée des systèmes permet de mettre en place des mécanismes de sécurité sur l’ensemble des terminaux des salariés, et rationalise l’adoption des règles BYOD, vecteur de flexibilité accrue pour les salariés.

Les atouts de flexibilité, de maîtrise des coûts et de rapidité de déploiement de la virtualisation de client en font un outil puissant, utile lors des phases de changement et de restructuration des services IT. Du fait de l’intensité de plus en plus soutenue du changement au sein des entreprises, à l’occasion de fusions-acquisitions ou pour s’adapter rapidement à de nouveaux défis de business, il faut s’attendre à une forte demande de cette forme de solution IT de la part de nombreux secteurs d’industrie.
 
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse