Lundi 21 Août 2017
Commentaires

Optoma UHD550X ou le cinéma 4K à portée de toutes les bourses

par jcs
le 12/08/2017 à 08:41

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Performance digitale : comment choisir le bon outil de monitoring pour OpenStack ?

par Jean-Yves Bourlès
le 26/07/2017 à 08:09

Pixmania retrouve des couleurs grâce à la technologie Izberg

Dimanche 12 Février 2017
Un an après son rachat par Vente-du-diable.com, Pixmania s’est associé à l’éditeur de la solution Izberg. Et aujourd'hui, les résultats semblent remarquables : la marketplace a multiplié son chiffre d'affaires par 4 pour atteindre les 30 millions d'euros en 2016 et a divisé par 3 ses coûts opérationnels.

Pour relancer Pixmania, alors en liquidation judiciaire, Vente-du-diable.com a mis la technologie Izberg au centre de son SI e-commerce. Et le chantier était de taille. Premièrement, assurer la continuité d’exploitation de Pixmania qui disposait d’un système d’information devenu obsolète, comprenant quelques 43 millions de lignes de code. Deuxièmement, basculer très vite sur un nouveau système d’information, moins cher et plus flexible, sans perdre l’historique de données de Pixmania. "C’était un choix stratégique et nous avons fait le bon pari, explique Olivier de Tremaudan, CEO de Vente Du Diable et Pixmania. La mission est loin d’être terminée mais les résultats sont au rendez-vous puisque le chiffre d’affaires de Pixmania avoisine déjà les 30 millions d’euros en 2016". L’objectif est maintenant d'atteindre 45 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, tout en réalisant des économies. Et grâce à la technologie Izberg, les coûts (plateforme, hébergement, opérations, etc.) ont d’ores et déjà été divisés par trois.

Á terme, l’objectif est d’unifier les systèmes d’information Vente Du Diable et Pixmania via la technologie Izberg pour permettre un business croisé avec un seul back-office et un unique point de contact pour tous les pays. Ce qui constituera un vrai avantage pour les vendeurs qui souhaitent être référencés à l’étranger sans contraintes techniques ni gros budget. Cette mutualisation générera également des économies d’échelles et améliorera la rentabilité de l’entreprise.


 
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse