Mardi 12 Décembre 2017

Pour couvrir le territoire en THD, les industriels vont avoir besoin d'une main-d'oeuvre qualifiée

Jeudi 5 Octobre 2017
Lancé en février 2013, le Plan France Très Haut débit vise à couvrir l'intégralité du territoire en très haut débit d'ici 2022. Autrement dit, proposer un accès à Internet performant à l'ensemble des logements, des entreprises et des administrations. Pour cela, de l'argent est nécessaire (20 milliards d'euros seront investis), mais aussi de la main-d'oeuvre dûment formée. 

Cet immense chantier de modernisation mobilise une filière industrielle d'excellence, composée d'entreprises chargées de concevoir, de réaliser et d'exploiter les réseaux THD, réunies au sein d'Objectif fibre et de ses organisations constitutives (fabricants de câbles optiques, équipementiers, entreprises de génie civil, opérateurs, installateurs et industries des réseaux d'initiative publique, techniciens et bureaux d'études).

Dans ce contexte, il est essentiel d'outiller les entreprises en matière de gestion des ressources humaines, de favoriser l'attractivité des métiers pour faciliter les recrutements, de valoriser les compétences attendues et notamment les compétences communes qui permettent des passerelles entre les métiers, et de renforcer la structuration de l'offre de formation pour s'assurer qu'elle répond aux besoins des entreprises chargées de déployer et d'exploiter les infrastructures en cours de construction.

L'État s'engage don à accompagner cette transition dans le cadre d'un engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC). Le champ potentiel de l'accord est ainsi d'environ 7500 entreprises, employant 656 000 salariés, s'inscrivant dans la chaîne d'intervention du déploiement du THD. Il vise à favoriser le développement des ressources humaines nécessaires au sein des entreprises du THD et constitue un levier de développement de la formation professionnelle initiale et continue, de l'insertion et de la sécurisation des parcours professionnels. Un plan d'actions a d'ailleurs été mis en place jusqu'en 2019 et son 3ème volet consiste justement à promouvoir les métiers du THD et à assurer une meilleure diffusion de l'information afin de répondre aux besoins de la filière. 

Les derniers chiffres révèle que le nombre d'emplois nécessaires en équivalents temps plein dépassera les 22 000 en 2021, tous postes confondus (existantes et/ou à créer). Ce qui conduit à mobiliser en moyenne chaque année 3 800 nouveaux entrants dans la fibre optique, par la voie du recrutement, de la mobilité interne et de l'intérim avec une pointe à 7 500 en 2021. Ces prises de postes s'accompagneront de formations avec une estimation de près de 10 000 actions en 2020 pour environ 70 000 journées stagiaires.

Tout l'enjeu étant maintenant de réussir les transitions professionnelles et d'opérer en parallèle de nouveaux recrutements. 
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse