Dimanche 22 Octobre 2017

Comment la sauvegarde et la récupération dans le Cloud aident les entreprises de moyenne taille à affronter les géants

Samedi 7 Octobre 2017
Le Cloud gagne du terrain dans les infrastructures informatiques : d’ailleurs, les analystes Gartner prévoient qu’à eux seuls, les services du Cloud public augmenteront de 18%, soit à 246,8 milliards de dollars en 2017. La sauvegarde et la récupération dans le Cloud ne font pas exception à cette règle. Christophe Bertrand, VP Marketing produit chez Arcserve, nous explique comment la montée en puissance des sauvegardes et des récupérations dans le Cloud aide les entreprises de taille moyenne à tenir tête aux géants du marché. 

Les données sont la pierre angulaire d’une entreprise, et la perte de ces données - qu’elle résulte d’une cyber-attaque ou d’une panne - fait partie des principales inquiétudes de n’importe quel DSI. Le besoin de protection des données est plus important que jamais, spécialement à un moment où les entreprises doivent faire face à de nouveaux dangers, tels que les attaques par ransomware toujours plus fréquentes et coûteuses, bien qu’elles doivent affronter ces menaces avec des budgets réduits. La sauvegarde et la récupération dans le Cloud aident à répondre à ce besoin et l’adoption Cloud ne cesse de croître dans tous les secteurs d’activités, des grandes entreprises aux organisations de petite et moyenne taille.

Une reprise quasi instantanée signifie qu’en cas d’interruption, l’équipe IT peut restaurer les données perdues avant que les utilisateurs ne s’aperçoivent de l’existence d'un problème. Ceci offre aux entreprises du marché intermédiaire (PME) un avantage notable : en ayant une approche contrôlée et proactive de la sauvegarde et de la récupération, leur capacité d’amélioration des niveaux de services IT et de la disponibilité des applications leur permet de se démarquer de la concurrence.

Pourquoi sauvegarder ?
Lorsqu’il s’agit de protection des données, la loi de Murphy s’applique : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal. Les stratégies de sauvegarde et de récupération doivent couvrir tous les scénarios de perte de données pouvant interrompre la continuité des activités de l’entreprise. Les données manquantes, qu’elles résultent d’une panne, d’une attaque par ransomware ou même d’une catastrophe naturelle, peuvent complètement paralyser une entreprise. Plus le temps de récupération est long, plus l’entreprise est bloquée et dans l’incapacité de reprendre ses activités, ce qui peut entraîner une perte de clients, un ralentissement des affaires et des violations de conformité réglementaire.

Dans un tel cas de figure, la règle du 3-2-1 pour la sauvegarde et la récupération est un excellent point de départ. Pour faire simple, cette règle tacite stipule que les entreprises doivent posséder au moins trois copies de leurs données, dont deux stockées localement mais sur différents supports et une copie systématiquement stockée hors site. De cette façon, si un set de données est perdu, il existera toujours une copie pour les récupérer.

La montée en puissance de la sauvegarde dans le Cloud
La règle du 3-2-1 est l’un des facteurs derrière cette tendance grandissante de sauvegarde et de récupération dans le Cloud. Sauvegarder des données dans le Cloud offre une protection hors site, avec l’avantage non négligeable d’une récupération simple. Pourquoi faire des kilomètres pour récupérer des données physiquement sauvegardées sur un autre site lorsque vous pouvez les récupérer via Internet ? La technologie Cloud est un élément-clé de la forte croissance des dépenses liées à l’IT sous forme de service (ITaaS) prévue au cours des prochaines années. D’après Deloitte Global, les dépenses en ITaaS pour les centres de données, les logiciels et les services atteindront les 547 milliards de dollars d’ici à la fin 2018, et elles devraient représenter plus de la moitié des dépenses IT d’ici à 2022.

L’évolutivité, l’accessibilité et le côté abordable, sont d’autres facteurs justifiant cette adoption croissante de la sauvegarde et de la récupération dans le Cloud. Avec la sauvegarde dans le Cloud public, une simple connexion Internet permet un accès immédiat à tous les fichiers. Des interfaces utilisateur intuitives, une récupération en un seul clic et une restauration d’un fichier ou d’un message unique signifient que même les équipes IT les plus surchargées peuvent aisément gérer les tests de sauvegarde et de récupération. Les promesses d’un temps de reprise quasi instantané et d’un objectif de point de reprise inférieur à une minute sont également très attrayantes, tout particulièrement pour le marché intermédiaire, ainsi que pour les succursales et les filiales qui ne sont souvent pas protégées et qui n’ont jamais eu accès à de telles performances auparavant.

Démocratiser la protection des données
Le niveau de protection offert par la sauvegarde et la récupération dans le Cloud permet subitement au marché intermédiaire de se retrouver sur un pied d’égalité avec les grands acteurs du secteur. Pour cette raison, une forte augmentation des solutions de protection des données spécialement adaptées aux clients à budgets plus limités est plus que probable. Ces clients qui, par le passé, avaient dû choisir entre simplicité d’utilisation et fiabilité, ou entre capacité et vitesse de récupération.

D’après moi, ces mêmes clients du marché intermédiaire joueront également un rôle dans l’augmentation marquée des formations et des compétences. En réponse à l’arrivée massive de solutions de sauvegarde et de récupération dans le Cloud s’adressant à ce type d’entreprises, les clients devront faire leurs devoirs afin de choisir la solution de protection des données la plus adaptée à leurs besoins. Les DSI et leurs équipes vont développer une meilleure connaissance de leurs propres données : pouvoir faire la distinction entre ce qui est essentiel à l’entreprise et ce qui ne l’est pas sera absolument vital. Les stratégies de protection des données deviendront plus robustes et les clients seront beaucoup mieux informés lorsque viendra le moment de sélectionner leur nouvelle solution de sauvegarde dans le Cloud.

Il y aura également des répercussions pour les vendeurs fournisseurs de solutions : les clients les mieux informés seront plus exigeants. Les vendeurs devront afficher plus de transparence et démontrer que leurs solutions tiennent vraiment parole en termes de performances et de restauration : les stratégies proactives seront payantes.

L’accès à la sauvegarde et à la récupération Cloud de niveau entreprise pour le marché intermédiaire change totalement la donne. Des sauvegardes plus rapides offrent non seulement une meilleure protection, mais elles signifient également que l’infrastructure informatique globale ne peinera plus à fonctionner durant des périodes de sauvegarde prolongées.

Une récupération quasi instantanée signifie qu’en cas d’interruption, l’équipe IT peut restaurer les données perdues avant que les utilisateurs ne s’aperçoivent de l’existence d'un problème. Ceci offre aux entreprises du marché intermédiaire un avantage notable: en appliquant une approche contrôlée et proactive de la sauvegarde et de la récupération, leur capacité d’amélioration des niveaux de services IT et de la disponibilité des applications leur permettra de se démarquer de la concurrence.
 
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse