Dimanche 22 Octobre 2017

Interactions vocales : la compétition est lancée entre Amazon et Google

Lundi 9 Octobre 2017
« Le langage naturel est la nouvelle interface utilisateur, affirmait l'an dernier Satya Nadella, le patron de Microsoft. Les bots sont comme des apps et les assistants digitaux comme des meta apps, ou les nouveaux navigateurs internet ». Une nouvelle guerre autour des assistants intelligents, et plus globalement autour de la maîtrise des interactions vocales entre les consommateurs et les services web, semble donc bel et bien lancée. Cette bataille a pris une nouvelle dimension avec l’arrivée des « smart home speakers » et pousse les titans des technologies digitales à mettre les bouchées doubles afin de ne pas se laisser distancer par le précurseur et leader du marché : Amazon. La dernière étude du cabinet Wavestone dresse un panorama des enjeux business et des facteurs clés de succès inhérents à cette nouvelle technologie.

En intégrant Siri en 2011 dans l’iPhone, Apple est devenu le pionnier en matière d’assistants personnels intelligents (ou IPA pour intelligent personal assistant). Ces applications se basent sur deux technologies complémentaires : la reconnaissance vocale et l’intelligence artificielle. Elles permettent ainsi à un utilisateur de réaliser une recherche web sous forme conversationnelle. Les recherches par commande vocale se sont progressivement installées dans notre quotidien : 65 % des utilisateurs de smartphone aux Etats-Unis ont utilisé un IPA en 2015, soit deux fois plus qu’en 2013.

Jusqu’alors circonscrite au mobile, la bataille de l’usage des IPA se déplace désormais au sein de la maison. Introduites sur le marché américain en novembre 2014 avec Amazon Echo, les enceintes intelligentes (ou smart home speakers), qui intègrent la technologie des IPA et sont connectées au réseau WiFi domestique, constituent un marché émergent très prometteur. 5,9 millions d’unités ont été vendues en 2016 (dont 4 millions sur le seul dernier trimestre) et les prévisions font état de plus 60 millions de vente en 2021. Amazon Echo est le leader incontesté du marché (88% de PDA en 2016), loin devant Google, et espère bien devenir le nouveau canal de référence d’accès aux services web.

D'après les analystes, 50 % des recherches seront vocales d’ici à 2020. Dans ce cadre, prendre une position sur la recherche vocale devient un enjeu stratégique pour les acteurs du web qui rêvent de remettre en cause l’écrasante domination de Google, essentiellement construite sur la maîtrise du search écrit. Chacun espère s’octroyer une part d’un marché qui pourrait générer plusieurs dizaines de milliards de dollars d’ici cinq ans via ses multiples sous-jacents : ventes des terminaux, commissions sur les ventes d’e-commerce et les revenus d’applications vocales, publicité digitale, etc. "L’enjeu du leadership dans le search vocal est de détrôner Google en matière de captation et de maîtrise de la donnée utilisateur derrière laquelle se cachent de nombreux marchés lucratifs tels que le e-commerce, la ventes des données personnelles ou encore la publicité digitale" indique Philippe Pestanes, Managing Partner chez Wavestone.  
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse