Mercredi 22 Novembre 2017

OVH redéfinit les contours de son offre et lance l'Open Cloud Foundation

Mardi 17 Octobre 2017
Cette année, l’accélération est le maître-mot de la stratégie d’expansion mondiale d’OVH. Avec 1,5 milliard d’euros d’investissement prévu d'ici 2020, le groupe poursuit le déploiement de son cloud à l’échelle mondiale et entre dans une nouvelle phase de son plan stratégique qui vise un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros d’ici trois ans.

En ouverture de l’OVH Summit 2017, Octave Klaba, CEO et chairman d’OVH, a donné le ton. Pour lui, OVH est la seule entreprise de cloud européen capable de rivaliser avec les leaders mondiaux. Nouvelles géographies, nouveaux datacenters, prévisionnel de 1 000 recrutements, OVH est d'ores et déjà en ordre de bataille. Le fournisseur a d'ailleurs décidé de redéfinir son offre et la déclinera à travers trois nouvelles marques dans les mois à venir :
  • OVHcloud. Pensée pour accompagner les entreprises à la recherche d’une infrastructure flexible et scalable basée sur les offres de cloud public, privé ou hybride, elle inclut les serveurs haute performance d’OVH pour le traitement de données critiques.
  • OVHspirit. Cette offre s’adresse aux entreprises et startups en phase de lancement, ainsi qu’aux entreprises plus matures souhaitant bénéficier des Serveurs Dédiés et VPS au meilleur rapport performance/prix, à travers des formules adaptées au marché de chaque pays et des spécificités techniques locales.
  • OVHmarket. Cette offre se présente comme la solution « Plug & Play » du groupe, avec des solutions complètes et accessibles pour toutes les entreprises ( web hosting, noms de domaines, VoIP ou encore xDSL).
L’OVH Summit 2017 a été aussi l’occasion pour OVH de militer en faveur d’un cloud plus ouvert, réversible et interopérable. Pour aller plus loin, OVH, avec plus d’une vingtaine d’autres acteurs du cloud, a annoncé le lancement de l'Open Cloud Foundation. Cette nouvelle organisation à vocation internationale couvrira la totalité des expertises du secteur (fournisseurs, utilisateurs, centres de recherche, organismes publics) et des couches technologiques (IAAS/PAAS/SAAS/Cognition). Ses missions : promouvoir les standards technologiques (et développer les standards manquants), participer au dialogue public autour des réglementations, et labelliser les fournisseurs conformes aux valeurs de l’Open Cloud. Ces valeurs regroupent quatre notions essentielles :
  • la réversibilité des données (pour que le client soit libre de choisir à tout moment son fournisseur d’infrastructures, et en changer sans que ses données soient atteintes).
  • l’interopérabilité (pour rendre les données compatibles avec un maximum de solutions proposées sur le marché).
  • la protection des données d’un point de vue législatif, en fonction des pays dans lesquels sont localisées les données.
  • la question de la propriété intellectuelle des algorithmes développés par un client sur les infrastructures d’un fournisseur.
Durant les 3 prochains mois, l’Open Cloud Foundation définira ses statuts, sa gouvernance, et sa roadmap 2018.

Plusieurs nouveautés ont aussi été annoncées dont :
  • la technologie Hybrid Cloud (HCX) permettant aux clients de migrer leurs machines virtuelles à chaud, sans interruption de service, d’un datacenter à un autre ou même depuis leur propre infrastructure. 
  • la possibilité de commander des serveurs dédiés sur une offre OVH Cloud depuis l’API OpenStack ou depuis VMware Integrated OpenStack. Le Private Cloud d’OVH deviendra donc compatible avec OpenStack.
  • un nouveau projet de Functions as a Service, qui permet au client de déployer une fonction métier en quelques clics grâce à une architecture Serverless : Metrics, Logs Data Platform, Base de données as a Service, etc. 
  • une nouvelle génération de Load Balancer pour répartir les charges en mode public, mais également en mode privé via le vRack, disponible dans l’espace client ainsi que les APIs OVH et OpenStack.
Enfin, OVH a aussi décidé de s’équiper de tous les standards requis pour développer des algorithmes d’Intelligence artificielle et des infrastructures optimisées pour les supporter : GPU, FPGA, NVMe sur Private Cloud, Public Cloud et sur Serveurs Dédiés disponibles au niveau mondial.

Quant à la certification ISO 27 001, déjà attribuée au Private Cloud OVH, elle sera bientôt appliquée aux offres Public Cloud et Serveurs Dédiés. Rappelons qu'OVH est aussi certifié HDS (pour l’hébergement des données de santé) et PCI DSS (obligatoire pour tout traitement de données bancaires).
Les 10 derniers articles
Services
  • EST
  • Proposer un communiqué de presse
Communiqués de presse